21
février

Joe

Joe

Synopsis :

Dans une petite ville du Texas, l’ex-taulard Joe Ransom essaie d’oublier son passé en ayant la vie de monsieur tout-le-monde : le jour, il travaille pour une société d’abattage de bois. La nuit, il boit. Mais le jour où Gary, un gamin de 15 ans arrive en ville, cherchant désespérément un travail pour faire vivre sa famille, Joe voit là l’occasion d’expier ses péchés et de devenir, pour une fois dans sa vie, important pour quelqu’un. Cherchant la rédemption, il va prendre Gary sous son aile.

Mon commentaire :

Enfin un film qui remet en valeur les qualités d’acteur de Nicolas CAGE, bien aidé par une bande son au poil. « Exit » les films où l’on voyait Nicolas bardé d’effets spéciaux ridicules et grossié, retour aux sources et cela me fait très plaisir. Dès les premières images et notamment la première scène, le ton est donné, ce film sera poignant. Quelques acteurs suffisent à nous garder en haleine, des scènes chocs et deux ou trois gouttes de sang nous tiennent en alerte. J’ai vraiment adoré l’histoire et la manière dont elle est racontée, pour moi c’est un bon film.

Pas de commentaire

7
septembre

Welcome back

Welcome back

Synopsis :

Un militaire de renom retourne sur les terres où il a connu les plus grands succès de sa carrière. Alors qu’il renoue des liens avec un amour de jeunesse, il tombe contre toute attente sous le charme d’une militaire de l’Air Force qu’on lui a assigné.

Mon commentaire :

Au bout de 30 minutes je me suis dit : « mais merde, ça fait 30 minutes que je regarde le film et je ne comprend absolument rien » ! Sans exagérer, ça part dans tous les sens, rien n’est clairement définit; sa relation amoureuse, sa mission, tout est survolé grossièrement. Le jeu de acteurs est mauvais et surjoué, Emma Stone est a couché dehors et je me demande ce que le pauvre Bradley Cooper vient faire ici. Je passerais sur le fait d’avoir une actrice blanche d’origine suédoise avec 1/4 Hawaïen qui raconte des histoires ancestrales, ça m’a fait pitié.

Pas de commentaire

30
juillet

Copains pour toujours 2

Copains pour toujours 2Synopsis :

Espérant offrir une vie plus équilibrée à sa famille, Lenny quitte l’hystérie de Hollywood et revient s’installer dans la petite ville où il a grandi. Pourtant, entre ses anciens amis, leurs enfants, les grandes brutes et les petits excités, les chauffeurs de bus fous, les flics bourrés à skis et les 400 invités d’une fête costumée complètement déchaînés, il va vite découvrir que même si vous fuyez la folie, parfois, elle vous poursuit où que vous alliez…

Mon commentaire :

Attention, le commentaire va être très rapide : NUL ! Non mais sans rire, c’est bien le mot; le premier était hilarant avec de bonnes blagues amenées aux petits oignons. Ici, on vous balance la purée sans prévenir, vous n’avez même pas le temps de respirer qu’on vous balance encore et encore du vomi à ne plus savoir quoi en faire. Quand je vois ce genre de film, je me demande vraiment à quoi sert un scénariste, au bout de 5 min j’avais envie d’arrêter tellement il n’y avait rien, désolant.

Pas de commentaire

30
juillet

The lunchbox

The lunchboxSynopsis :

Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu’une erreur de livraison s’est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l’espoir de percer le mystère.

Mon commentaire :

Enfin un film Indien à la hauteur de mes attentes. Un scénario passionnant, des acteurs crédibles et des décors qui colle au pays. Malgré un casting très réduit et des zones de tournage que l’on peux compter sur les doigts d’une main, les deux heures filent à une vitesse folle. Appréciez ce film en Hindi sous-titré car les versions traduites ne seront vous faire vibrer aussi fort que ces intonations de langage. Le seul bémol est la fin, qui n’en est pas vraiment une, un manque de temps qui doit correspondre au standard occidental, quel dommage.

Pas de commentaire

12
mai

Intersections

Intersections

Synopsis :

Un couple de New-Yorkais fortunés est en lune de miel au Maroc… L’amant de la mariée rôde avec ses propres plans… Un dangereux trafiquant de diamants est transféré vers une prison… Une femme énigmatique voyage avec un bébé… Leurs histoires vont s’entrechoquer dans un brutal accident de voitures, au beau milieu du Sahara. Les survivants n’ont d’autre choix que d’unir leurs forces pour s’en sortir indemnes. Mais à qui faire confiance ? Surgit alors des dunes un mystérieux étranger. Les destins sont désormais liés pour un voyage semé de rebondissements, de mensonges et de trahisons… Et si rien n’était arrivé par hasard ?

Mon commentaire :

Si le synopsis paraît anodin, il regorge de rebondissements et pourrait vous surprendre. Roschdy ZEM portant à merveille le rôle titre, vous ne serez pas déçu par le dénouement de l’intrigue. Autrement dit, je ne peux vous dévoiler des détails qui rendent ce film intéressant et pourtant moyen dans l’ensemble.

Pas de commentaire

20
février

Lucy

Lucy

Synopsis :

A la suite de circonstances indépendantes de sa volonté, une jeune étudiante voit ses capacités intellectuelles se développer à l’infini. Elle « colonise » son cerveau, et acquiert des pouvoirs illimités.

Mon commentaire :

On peux ne pas aimer le style de Luc Besson mais on ne peux pas nier qu’il y a toujours une part de génie dans sa façon de filmer et les thèmes qu’il met en image. Dès le début, le parallèle avec le monde animal m’a beaucoup plu, plus tard, il vous faudra vous accrochez pour suivre l’évolution de l’héroïne. Je ne saurai vous dire pourquoi et comment, ce film m’a semblé trop court, j’en voulais encore !

Pas de commentaire

19
février

Scream 4

Scream 4

Synopsis :

10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sidney Prescott est parvenue à tourner la page mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courtes durées : Ghostface est de retour mais cette fois-ci les règles vont changer.

Mon commentaire :

Autant vous dire tout de suite que j’attendais le retour de « Scream » avec impatience. Le côté humoristique incorporé dans un film d’horreur me manquait. Pour ce quatrième volet, j’aurai préféré une nouvelle histoire, enlevez les personnages qui semblent dépasser et qui ont indéniablement vieilli. Cela reste un très bon film, le meilleur étant ce bon vieux « ghost-face ».

Pas de commentaire

14
février

Lone Ranger – Naissance d’un héros

 Lone Ranger, naissance d'un héros

Synopsis :

Tonto, le guerrier indien, raconte comment John Reid, un ancien défenseur de la loi, est devenu un justicier légendaire. Ces deux héros à part vont devoir apprendre à faire équipe pour affronter le pire de la cupidité et de la corruption. Le tandem fait des étincelles et entraîne le public dans un tourbillon de surprises et d’humour.

Mon commentaire :

Un film fantastique, drôle et émouvant … enfin c’est ce que j’aurais voulu mettre au début de mon commentaire. Il n’en ai rien ! Pour le fantastique, les scènes d’actions sont incroyables, notamment les scènes avec le train, cependant l’histoire fantastique en elle-même est mal ficelée. Pour le drôle, même avec un Johnny Depp bariolé avec une plume, je cherche encore. Et pour finir, l’émouvant, si il devait y en avoir, il doit être caché sous le chapeau immonde du cowboy au charisme d’une huitre. Bref, je me disais que la presse était dur avec ce film, je me suis rendu compte qu’elle n’était pas très loin de la vérité tout compte fait.

Pas de commentaire

13
février

Les profs

Les profs

Synopsis :

Avec ses 12% de réussite au bac, le lycée Jules Ferry est le pire lycée de France. Ayant déjà épuisé toutes les méthodes conventionnelles, l’Inspecteur d’Académie, au désespoir, s’en remet aux conseils de son Adjoint. Ce dernier lui propose de recruter une équipe de professeurs selon une nouvelle formule : aux pires élèves, les pires profs pour soigner le mal par le mal… C’est sa dernière chance de sauver l’établissement, à condition de dépasser le seuil des 50% de réussite au bac. L’inspecteur accepte, pour le meilleur… et pour le pire.

Mon commentaire :

Toutes les critiques que j’ai pû voir et entendre laissaient penser à une très bonne comédie, j’insiste sur le « TRES » bonne comédie. Certes, il y a des scènes marrantes, parfois grotesques, mais la globalité me laisse perplexe. Chaque prof est génial dans son rôle et donc chaque sketch est un bon point, mais les liens entre ceux-ci sont à l’abandon et se disloquent au fur et à mesure. La fin me laisse de marbre et ne m’invite pas à recommander cette comédie.

Pas de commentaire

12
février

Robocop

Robocop

Synopsis :

Les services de police inventent une nouvelle arme infaillible, Robocop, mi-homme, mi-robot, policier électronique de chair et d’acier qui a pour mission de sauvegarder la tranquillité de la ville. Mais ce cyborg a aussi une âme.

Mon commentaire :

J’étais assez enthousiaste de voir Robocop remis au gout du jour en matière de visualisation et de techniques d’effets spéciaux. Par contre, il n’aurait pas fallu oublier de donner une âme à ce film. Si l’histoire tient la route, le manque de personnalité du personnage principal et la mise en scène qui peine à donner un rythme m’ont déçu. Les quelques combats n’ont pas été convaincant et manquait de punch.

Pas de commentaire

« Articles précédent