19
février

Scream 4

Scream 4

Synopsis :

10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sidney Prescott est parvenue à tourner la page mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courtes durées : Ghostface est de retour mais cette fois-ci les règles vont changer.

Mon commentaire :

Autant vous dire tout de suite que j’attendais le retour de « Scream » avec impatience. Le côté humoristique incorporé dans un film d’horreur me manquait. Pour ce quatrième volet, j’aurai préféré une nouvelle histoire, enlevez les personnages qui semblent dépasser et qui ont indéniablement vieilli. Cela reste un très bon film, le meilleur étant ce bon vieux « ghost-face ».

Pas de commentaire

28
novembre

La traque

Synopsis :

Une nuit, plusieurs cerfs se jettent inexplicablement sur la clôture électrique d’une exploitation agricole. Apercevant de profondes traces de morsures sur les cadavres des bêtes, les propriétaires de l’exploitation comprennent qu’un prédateur sévit dans les bois alentours. Décidée à le chasser, la famille d’agriculteurs s’enfonce au cœur de la forêt voisine. Stupéfaits, ils constatent que la nature environnante se meurt, ravagée par un mal inconnu. Alors que le soleil décline, des hurlements retentissent autour d’eux. Les chasseurs sont devenus les proies.

Mon commentaire :

Ce n’est pas pour dénigrer le cinéma d’horreur Français mais quand un film commence façon « Les feux de l’amour », on ne peux pas être crédible. Deuxième chose, lorsque l’on a pas de permis de chasse, on ne chasse pas tout simplement, encore moins avec un fusil à lunette et surtout lorsque l’on ne sait pas s’en servir. Tout ça pourquoi en fait, pour terminer comme un drame familiale avec très peu d’effets spéciaux qui auraient pu rendre les méchants monstres plus effrayants. Donc pour finir, c’est un mauvais film d’horreur qui mélange trop d’intrigues et nous perd dans la forêt de l’imagination des scénaristes.

Pas de commentaire

5
novembre

Eden log

Synopsis :

Un homme reprend conscience au fin fond d’une grotte. Tolbiac n’a pas la moindre idée des raisons qui l’ont amené jusque-là, pas plus qu’il ne sait ce qui est arrivé à l’homme dont il découvre le cadavre à côté de lui. Seule solution pour échapper à la créature qui le poursuit : remonter jusqu’à la surface à travers un réseau aux allures de cimetière et abandonné par une mystérieuse organisation, Eden Log.

Mon commentaire :

Il faut être sacrément barré pour imaginer un film pareil ! L’épopée de « Saw » me fait penser qu’un esprit torturé peux donner de bon films mais seulement lorsque ces idées sont correctement mise en scène. Ici, ce n’est pas du tout le cas, on se fait des nœuds au cerveau sans jamais rien y comprendre. Et à la fin, où tout est censé nous être révélé, le flop complet. Tout ce temps perdu en s’éclatant les yeux devant des images en noir/blanc/gris pour rien, merci bien Mr VESTIEL.

Pas de commentaire

24
septembre

Vertige

VertigeSynopsis :

Poussé par un désir d’aventure et l’envie de se retrouver, un groupe d’amis se lance sur une via ferrata, une voie d’escalade en haute montagne. Pour Chloé, Guillaume, Fred, Karine et Loïc, le vertige des sommets et celui de sentiments enfouis va vite compliquer le voyage, d’autant qu’ils découvrent avec horreur qu’ils ne sont pas seuls… L’expédition va rapidement virer au cauchemar.

Mon commentaire :

Le début m’a carrément déçu, c’est à croire qu’ils nous prennent vraiment pour des dégénérés quand même ! Passez ce cap, l’adrénaline coule de plus en plus dans vos veines jusqu’au moment de la cabane qui m’a, elle, bien fait flipper. C’est d’ailleurs ce que j’attendais, avoir peur, mais à part quelques rares moments de frissons, il y a trop de parlottes inutiles et de scènes superflues. Le gros point fort, c’est la fin qui me fait presque oublier les débilités du début, un bon petit film d’horreur Made In France, YEAH PA !!!

Pas de commentaire

22
janvier

Saw 7

Saw 7

Synopsis :

Alors que la bataille fait rage autour de l’héritage terrifiant du Tueur au puzzle, un groupe de survivants s’associe et fait appel à un autre rescapé, Bobby Dagen, une sorte de gourou. En croyant trouver de l’aide, ils vont vivre le pire. Bobby cache d’effroyables secrets. Une vague de terreur sans précédent va surgir.

Mon commentaire :

« Vla » la 3D comme dirait mes aïeux, sauf que dans mon cas, je l’ai vu en 2D. Que peut-on attendre d’un 7ème épisode ? Une relance de la franchise ? Ça n’a pas l’air d’être le cas. Une fin de la saga en apothéose ? Pas vraiment non plus, en fait je ne saurais qualifié ce dernier film dans aucune catégorie spécifique. Il y a de la torture, un peu de suspens et quelques réponses à nos questions, mais rien de transcendant ou d’exceptionnelle. Je pense qu’il est vraiment temps de clôturer l’époque Jigsaw, à moins d’un reboot bien sûr.

Pas de commentaire

22
janvier

I spit on your grave

I spit on your grave

Synopsis :

Jennifer, jeune et jolie écrivain, s’isole dans un chalet pour y écrire son nouveau roman. Elle qui s’attendait à une retraite tranquille, se retrouve violée et torturée par un groupe d’individus complètement tordus qui empestent la cruauté et la perversité. Abusée par chacun d’entre eux, laissée pour morte, elle se livrera à une vengeance sans pitié.

Mon commentaire :

Rare sont les films où j’ai eu envie de vomir et même failli vomir. L’histoire est découpée en deux parties, avant et après le viol de la femme. J’avoue que la première m’a dérangé mais il est essentiel de regarder ce qu’ils lui font afin de mieux comprendre la détermination pour la seconde partie. Et quel seconde partie, digne des grandes scènes de tortures de Jigsaw, à chaque personne, elle réserve un traitement spécial, vraiment fabuleusement intelligent et horrible à la fois.

Pas de commentaire

19
janvier

Hostel 3

Hostel 3

Synopsis :

A Las Vegas, pendant un enterrement de vie de garçon, quatre amis sont entraînés par deux femmes sexy qui les invitent à les rejoindre dans une soirée privée. Une fois sur place, ils sont horrifiés de constater qu’ils sont pris au piège au cœur d’un jeu de torture macabre des plus sadiques.

Mon commentaire :

C’est à croire que le réalisateur s’est trompé de plateau de tournage, les plans répétés sur les seins et les postérieures des ravissantes jeunes femmes m’ont fait penser à un film pornographique. Passons, est-ce que les scènes de tortures sont convaincantes ?, sur ce point aussi, il y a dû avoir erreur de casting car à part le premier qui est bien gore, les suivants sont digne d’un « Saw » de troisième zone. Je pense qu’il est temps d’arrêter cette franchise messieurs.

Pas de commentaire

19
janvier

Monsters

Monsters

Synopsis :

Une sonde de la NASA s’écrase dans la jungle mexicaine, libérant sur terre des particules d’une forme de vie extra-terrestre. Six ans plus tard, le Mexique et le Costa-Rica sont devenus des zones de guerre désertées par les populations locales, mises en quarantaine et peuplées de créatures monstrueuses. Un photographe est chargé d’escorter une jeune femme à travers cette zone dévastée. Seuls sur la route, ils vont tenter de rejoindre la frontière américaine.

Mon commentaire :

Quoi, un monstre ? où ça ? où ça ? Bah oui, il vaut mieux vous le dire tout de suite, vous ne verrez pas grand chose de ces monstres. A notre époque contemporaine, il y a des fois où il faut suggérer (Cloverfield –> raté) et des fois où il faut montrer (Alien –> évidemment), ici on vous suggère tellement que vous pensez que c’est juste un film de psychopathes et qu’il n’y a rien du tout en fait, c’est réellement ce que j’ai pensé avant de voir la fin qui ne sauve rien du tout.

Pas de commentaire

19
janvier

Ultimate patrol

Ultimate patrol

Synopsis :

Un groupe de réservistes des forces spéciales se retrouve en mission en Afghanistan à affronter une force inconnue.

Mon commentaire :

Alors, oui, heu peut-être que oui, mais non en fait, ou bien si … et si ils avaient eu une idée pour la fin autre que celle-ci, ça aurait donner autre chose, bah oui évidemment que se serait différent, c’est même sûr. Je m’y perds et c’est voulu, pas par moi mais par les scénaristes, vous perdre dans les méandres d’une pseudo-histoire ancestrale, mon œil oui. J’en ai encore mal aux cheveux, j’ai quasiment rien pigé et je me suis empressé de regarder autre chose après pour me changer les idées.

Pas de commentaire

23
octobre

The crazies

Synopsis :

Et si la folie était contagieuse ? Imaginez un virus capable de transformer n’importe qui en fou dangereux. Imaginez maintenant ce virus se répandant sur une petite ville tranquille du Middle-West. Alors que les habitants voient leurs proches se changer en assassins, un shérif tente de protéger les quelques personnes encore non infectées en attendant les renforts. Mais lorsque l’armée intervient enfin, c’est pour mettre la ville en quarantaine quitte à exécuter toute personne tentant de fuir. Abandonnés à leur sort, ce petit groupe de survivants va tenter de s’en sortir.

Mon commentaire :

Attention accrochez-vous ! Vous la sentez là, la douce odeur de zombies qui pissent le sang par les narines, le son mélodieux des os qui craquent quand ils leurs explosent la tête ? Oui, vous êtes bien dans un bon film d’horreur. Alors ici, on mélange virus, zombies et fin du monde, oui madame, sans compter les courses poursuites, les coups de feux et la castagne. Un vrai régal pour les yeux et le palpitant qui en prend un coup lors des différents sauvetages limites de nos « héros ». Amusez-vous bien, petit garnement !

Pas de commentaire

« Articles précédent