16
janvier

Malavita

Malavita

Synopsis :

Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie. Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien.

Mon commentaire :

A vrai dire, je m’attendais à tout sauf à ça. La Normandie est pourtant bien connue pour son potentiel touristique et sa filmographie bien nourrie, mais je me suis fais avoir comme un bleu. La surprise ne fut que plus appréciable, les fous-rire plus intense et le suspense décisif pour l’appréciation finale de ce très bon film. Les seconds rôles ne sont pas des laissé-pour-compte car le casting fut recherché et convaincant.

Pas de commentaire

15
janvier

Les stagiaires

Les stagiaires

Synopsis :

Billy et Nick, deux quarantenaires dont les carrières ont été pulvérisées par Internet, repartent à zéro en obtenant un stage chez Google, qui peut-être, débouchera sur un job. En compétition avec des petits génies de l’informatique tout droit sortis de l’école, ils vont devoir prouver qu’ils ne sont pas des dinosaures.

Mon commentaire :

GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE ! GOOGLE !
Pardon mais je n’ai pas trouvé de meilleur façon pour entamer mon commentaire sur ce film. Je vous l’ai déjà dit mais mon amour pour Vince VAUGHN a commencé avec le film « Dodgeball« , depuis je ne cesse de le suivre dans tous ces films. Ici, il est accompagné par Owen WILSON et lui par contre, plus je le vois à l’écran et plus il m’énerve. C’est un acteur que je trouve mauvais et sans expression. Le reste, vous pourrez le découvrir si vous avez envie de visitez les locaux de GOOGLE de façon fun et connecté. Oui, à part quelques scènes sympa, le tout est bien navrant.

Pas de commentaire

14
janvier

Les Miller, une famille en herbe

Les Miller, une famille en herbe

Synopsis :

David Burke est un dealer à la petite semaine qui se contente de vendre sa marchandise à des chefs cuisiniers et des mamans accompagnant leurs fils au football, mais pas à des ados – car, au fond, il a quand même des principes ! Alors que tout devrait se passer au mieux pour lui, les ennuis s’accumulent… Préférant garder profil bas pour des raisons évidentes, David comprend, à son corps défendant, qu’on peut subir la pire injustice même lorsqu’on est animé des meilleures intentions : tentant de venir en aide à des jeunes du quartier, il se fait agresser par trois voyous qui lui volent sa marchandise et son argent.

Mon commentaire :

Pour le vrai titre, nous avons : « We’re the Millers », et je préférerais un titre traduit littéralement car celui que nous avons en France est pitoyable. Passons, ceux aimant les comédies à l’Américaine vont adorer, des gags potaches sans trop de vulgarité, des scènes chaudes (Merci Jennifer ANISTON) et un road-movie haletant. Ok, ok, j’exagère un chouilla tout cela mais j’ai passé un agréable moment.

Pas de commentaire

13
janvier

Les croods

Les croods

Synopsis :

Lorsque la caverne où ils vivent depuis toujours est détruite et leur univers familier réduit en miettes, les Croods se retrouvent obligés d’entreprendre leur premier grand voyage en famille. Entre conflits générationnels et bouleversements sismiques, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé. Les Croods prennent rapidement conscience que s’ils n’évoluent pas, ils appartiendront à l’Histoire.

Mon commentaire :

Raconter l’évolution aux enfants avec des situations ludiques et drôles, tel est à mon avis le synopsis officiel de ce dessin animé. Il y a tellement de moments absurdes que l’on se demande si cela pourrait exister mais le plus important est que cela soit marrant. Ne vous prenez pas la tête et profité de ces belles images, de ces décors hauts en couleur et de ces quelques clins d’œil bien placé.

Pas de commentaire

12
janvier

Interstellar

Interstellar

Synopsis :

Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire.

Mon commentaire :

C’est indescriptible, une expérience unique et déboussolante, vous ressortirez changer à tel point que pendant un certain temps, les autres films vous paraîtrons insipide. Que dire d’autres sans vous révélez une partie de l’histoire, soyez attentif aux moindres faits et gestes de Matthew McConaughey, ils sont utiles à la compréhension globale. Dans le lot des rebondissements, il y a le professeur sur sa station, ENORME !!!, je n’étais pas au courant et cela a transcendé le film, même s’il n’avait pas besoin de cela pour me conquérir. Vous ne pouvez pas passer à côté de ce film.

Pas de commentaire

11
janvier

Epic – La bataille du royaume secret

Epic - La bataille du royaume secret

Synopsis :

L’histoire d’une guerre insoupçonnable qui fait rage autour de nous. Lorsqu’une adolescente se retrouve plongée par magie dans cet univers caché, elle doit s’allier à un groupe improbable de personnages singuliers et pleins d’humour afin de sauver leur monde… et le nôtre.

Mon commentaire :

De plus en plus de dessins animé, si l’on peut les appeler encore ainsi, sont si proche de la réalité que l’immersion est instantané. L’histoire est belle mais on sent que les scénaristes commencent à épuiser leur stock et malgré le changement des animaux/personnages principaux, il n’y a rien de bien nouveau. Ne l’ayant pas vu en 3D, je ne puis donner mon avis sur ce rendu, je pense qu’il doit y avoir un plus grâce aux combats dans les airs avec les oiseaux.

Pas de commentaire

10
janvier

Cloud atlas

Cloud atlas

Synopsis :

À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout, est lié.

Mon commentaire :

Ce film est magnifique, juste magnifique ! J’ai eu du mal à tout comprendre au début, d’ailleurs il vaut mieux se laisser porter par les histoires pour admirer le dénouement. Les différents mondes nous permettent de contempler l’imagination des « Wachowski », faut être bien barrer mais le résultat est encore une fois magnifique. Les acteurs, dont Tom Hanks en tête, sont grimés à tel point qu’il est parfois quasiment impossible de les reconnaître. Vous pourrez découvrir les vrais visages à la toute fin du film, au cas où.

Pas de commentaire

9
janvier

L’homme aux poings de fer

L'homme aux poings de fer

Synopsis :

A son arrivée dans un village de la Chine féodale, un forgeron est contraint à se battre pour lui-même et pour les villageois, qu’il est amené à défendre contre de redoutables guerriers.

Mon commentaire :

Marier le rap et les arts martiaux, ce n’est pas une bonne idée, je dirais même que le résultat ne ressemble à rien. Plus je voyais d’acteurs célèbres et plus je me demandais comment ils avaient pu accepter de jouer dans ce film réalisé par « RZA », mouais je cherche toujours une explication. Malgré des histoires tirées par les cheveux, la mise en scène et les images sont réussis et très belles. Les scènes d’action façon « Tigre et Dragon » me font toujours autant rire, hurler de rire même, c’est sans doute ce qui a sauvé ce film.

Pas de commentaire

8
janvier

Thor -2- Le mondes des ténèbres

Thor -2- Le monde des ténèbres

Synopsis :

Thor : Le Monde des ténèbres nous entraîne dans les nouvelles aventures de Thor, le puissant Avenger, qui lutte pour sauver la Terre et les neuf mondes d’un mystérieux ennemi qui convoite l’univers tout entier… Après les films Marvel Thor et Avengers, Thor se bat pour restaurer l’ordre dans le cosmos, mais une ancienne race, sous la conduite du terrible Malekith, un être assoiffé de vengeance, revient pour répandre les ténèbres. Confronté à un ennemi que même Odin et Asgard ne peuvent contrer, Thor doit s’engager dans son aventure la plus dangereuse et la plus personnelle, au cours de laquelle il va devoir s’allier au traître Loki pour sauver non seulement son peuple et ceux qui lui sont chers, mais aussi l’univers lui-même.

Mon commentaire :

Il n’y pas à dire, niveau effets spéciaux, ils assurent quand même ! Voilà ! Sans rire, l’histoire n’est pas exceptionnelle et lorsqu’on revoit encore Mr Marteau qui casse tout et tout le monde, ça lasse assez rapidement. Ok il est fort, ok il a un marteau magique mais on sait tous qu’il va gagner à la fin, plus de suspense. On vous trimbale d’un monde à l’autre sans réel lien entre eux, à mon avis, ils ne creusent pas assez l’univers de ces mondes. Ce film ne m’a pas emballé plus que ça et je ne me précipiterais pas pour aller voir le troisième.

Pas de commentaire

29
décembre

Easy money

Easy money

Synopsis :

Stockholm la noire où la Blanche règne en maître. JW est un étudiant en École de Commerce brillant, ambitieux et fauché qui s’aventure dans le milieu du crime organisé. Jorge, dealer en cavale, fuit la police et la mafia yougoslave mais avant de prendre le large une bonne fois pour toutes, il veut faire un dernier coup: importer une grosse quantité de cocaïne. Mrado, tueur à gages, est chargé de pister Jorge.

Mon commentaire :

Le scénario me parraissait prometteur, les acteurs ne sont pas connus mais je me suis dis qu’une bonne surprise ne ferait pas de mal. Malheureusement pour moi, rien n’était à la hauteur de mes moindres espérances. Tout fout le camp dans ce film, l’acteur principal part en « cacahuète », ça part dans tous les sens et je ne comprends toujours pas la finalité. Pour résumé, un film a laissé croupir sur les étagères.

Pas de commentaire

« Articles précédent     Articles suivant »