Tag: 07/20


Hors-la-loi

6
décembre

Synopsis :

Chassés de leur terre algérienne, trois frères et leur mère sont séparés. Messaoud s’engage en Indochine. A Paris, Abdelkader prend la tête du mouvement pour l’Indépendance de l’Algérie et Saïd fait fortune dans les bouges et les clubs de boxe de Pigalle. Leur destin, scellé autour de l’amour d’une mère, se mêlera inexorablement à celui d’une nation en lutte pour sa liberté.

Mon commentaire :

Mais c’est pas possible de filmer comme ça, c’est intolérable franchement ! Je m’explique, il y a trois frères donc trois histoires qui au départ sont assez séparés mais qui se réunissent, procédé très connu; sur fond de guerre d’Algérie avec un point de vue de la métropole française. Pourquoi avoir fait autant de sauts dans le temps et ne pas se concentrer sur une partie bien spécifique ? Je n’ai jamais réussi à m’accrocher à l’histoire, sans compter qu’il y a des bonds qui nous sont suggérés et non affichés, du coup vous essayez de vous situez continuellement dans le temps mais vous perdez le fil et ne tenez plus compte de l’histoire qui se trame entre ces trois frères tiraillés par l’histoire du peuple Algérien.

Commentaire » | Action

Post grad

24
novembre

Synopsis :

Ryden Malby avait une idée très précise de la façon dont les choses allaient se passer une fois qu’elle aurait son diplôme en poche : elle se ferait engager chez l’un des plus grands éditeurs et se trouverait un bel appartement en ville. C’est avec cet état d’esprit qu’elle débarque à Los Angeles, sauf que les choses ne se déroulent pas exactement comme prévu… Le job de ses rêves lui passe sous le nez et elle s’aperçoit que personne n’a rien à faire d’elle ni de son beau diplôme. Du coup, elle n’a pas de quoi louer son grand appart ni même une chambre miteuse, et la voilà obligée de retourner chez ses parents… Entre son père, Walter, qui passe son temps à inventer n’importe quoi ; sa mère, Carmella, trop heureuse que sa petite soit rentrée au nid ; sa grand-mère Maureen, obsédée par l’organisation de ses propres obsèques, et son frère Hunter, qui ne communique qu’en faisant parler une chaussette dont il se sert comme marionnette, Ryden va avoir un peu de mal à trouver sa place et choisir sa vie. Pourtant, avec eux, elle va découvrir que même si la vie ne se déroule jamais comme on l’espère, elle offre aussi de fabuleux moments de bonheur à ceux qui savent les saisir.

Mon commentaire :

Une jeune femme qui sort tout juste de l’université, assez banal comme pitch, quoique bien lancé on pourrait peut-être s’y mettre. Bon là, faut pas trop en demander, il y a même des scènes qui viennent se glisser entre différentes phases de l’histoire et qui m’ont complètement déboussolé, elles ont été posé là sans réel lien avec le reste, bizarre ! Et puis, il faut bien le dire, qu’est ce qu’elle est énervante à la fin, jusqu’à la dernière seconde, j’ai eu envie de la baffer, argh !!!

Commentaire » | Comédie

Hell driver

11
novembre

Synopsis :

Milton est prêt à tout pour rattraper les fanatiques qui ont assassiné sa fille et kidnappé le bébé de celle-ci pour le sacrifier à la prochaine pleine lune. Avec la séduisante Piper, il se lance à la poursuite de Jonah King et ses adeptes, du Colorado à la Louisiane. Pourtant, le chasseur pourrait bien devenir le gibier… Un homme mystérieux aux pouvoirs surnaturels, le Comptable, est lui-même à la recherche de Milton. Alors que la route devient le théâtre d’une véritable vendetta, une course-poursuite en cache une autre. Milton pourra-t-il rattraper King avant que le Comptable ne lui mette la main dessus ? Carburant à la rage et au bolide, Milton va poursuivre sa mission. Il n’a que trois jours.

Mon commentaire :

Ne peux pas faire du Quentin Tarantino qui veux ! Enfin je pense, car tout ce que j’ai vu ressemble beaucoup à une pale copie d’un environnement de ce très bon réalisateur mais sans le bon réalisateur justement. Acteur de moyenne gamme, effets spéciaux risibles parfois au bord du ridicule et scènes d’action me donnant la gerbe. Je ne me suis pas fait plaisir et je ne recommanderais donc pas de voir ce presque minable film d’action à la morale bidon !

Commentaire » | Action

Les chèvres du pentagone

27
octobre

Synopsis :

Bob Wilton, un journaliste désespéré fait l’heureuse rencontre de Lyn Cassady, un soldat aux pouvoirs paranormaux combattant le terrorisme. Ils se rendent ensemble en Irak ou ils rencontrent Bill Django, le fondateur de l’unité, et Larry Hooper, soldat de l’unité qui dirige une prison.

Mon commentaire :

J’aime bien l’humour au second degré mais là je vous avoue que j’ai rien pigé au truc. S’ils voulaient être drôle, pour moi c’est raté, j’ai même trouvé Georges Clooney minable, c’est pour vous dire le niveau. Je me demande si j’ai ris une fois, pourtant je cherchais à comprendre mais le coup des chèvres, ça m’a tué définitivement. Tout ça pour vous dire qu’à mon avis, ça doit être destiné qu’aux Américains, il doit y avoir une subtilité que je n’ai pas saisi, tant pis !

Commentaire » | Comédie

Sexy devil

21
octobre

Synopsis :

Jabez Stone, un écrivain désemparé, vend son âme au Diable en échange de la gloire et de la fortune. Très vite, il se rend compte qu’il a commis l’erreur de sa vie…

Mon commentaire :

Ne vous fiez pas au casting 2 étoiles qui attire l’œil au premier regard, vous vous en mordrez les doigts. Le gros défaut est le jeu des acteurs qui est surjoué à 10000%, rien n’est crédible même pour ce genre de comédie-fiction. J’étais agacé de voir Alec Baldwin se démener contre ce diable peu convaincant et trop doux à mon goût. La fin rattrape un peu la médiocrité ambiante mais l’ensemble ne me laisse pas une bonne impression.

Commentaire » | Comédie

La meute

20
octobre

Synopsis :

Charlotte fuit sa vie. Sur une route déserte, elle prend Max en stop. Max disparaît dans un routier quelques kilomètres plus loin. Intriguée, Charlotte revient sur les lieux la nuit et se fait surprendre par La Spack, propriétaire du bar, femme étrange en charge d’une drôle de Meute. Le combat de Charlotte commence.

Mon commentaire :

J’étais plein d’entrain en voulant voir ce film, Yolande Moreau dans un film d’horreur, ça a attisée ma curiosité. Bon alors sans vous mentir, le début, génial, on vous met dans un petit siège bien profond afin que vous vous sentiez oppressé, et ça marche. Puis viens la phase « Passage à l’acte », et là, patatras, tout s’effondre sous mes pieds, on se perd dans un méandre de pseudo-zombies qui mangent ce que « Maman » veut bien leurs donner, « Oh my godness » ! Quel dommage ma bonne dame.

Commentaire » | Horreur

The american

30
juillet

Synopsis :

Jack est un tueur à gages habile et expérimenté. Toujours en alerte, il n’a aucune attache. Quand une mission tourne mal et lui coûte la vie de la femme qu’il aime, il se fait la promesse que son prochain contrat sera le dernier. Cette ultime mission le conduit dans un pittoresque village italien niché dans de hautes collines. Mais pour Jack, chaque lieu peut se révéler un piège et chaque personne une menace. Toutefois, il prend goût aux confidences échangées autour d’un armagnac avec le prêtre du village, et se laisse entraîner dans une liaison avec une belle Italienne. Mais en baissant la garde, Jack prend peut-être des risques. Une menace semble se rapprocher, et la mystérieuse femme qui l’a engagé n’est peut-être pas ce qu’elle prétend. Alors que Jack, de plus en plus méfiant, envisage de vivre, aimer et mourir en Italie, la tension monte jusqu’à la confrontation ultime, dans le dédale des ruelles escarpées du village.

Mon commentaire :

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils mettent le temps à lancer l’action. C’est sûr, vous avez bien le temps de vous imprégnez du personnage, Georges en l’occurrence, qui prend tout l’écran mais une moindre partie de notre cerveau. Pendant très longtemps, vous regardez, juste regardez et puis vient enfin un peu d’action, 3 scènes en fait, et la fin, voilà, pas mieux ! « The american », le seul, l’unique, et surtout sans suite.

Commentaire » | Action

Hunt to kill

23
juillet

Synopsis :

Jim Rhodes est un agent chargé de la sécurité des frontières dans les montagnes du Montana. Divorcé, et encore sous le choc de la perte de son co-équipier, il lutte pour élever seul sa fille plutôt rebelle. Ils vont être pris en otage par un groupe de tueurs sans scrupules. Belle erreur de leur part car Jim va réussir à mener le gang sur le terrain qu’il connaît le mieux, la forêt… et pour sauver sa fille, il est prêt à tout !

Mon commentaire :

Il est grand, il est musclé, il est intelligent … heu pas des masses en fait ! Mettez le face à Rambo dans la forêt et le pauvre se fera tuer en moins de deux. Les méchants sont assez méchants mais trop incohérents pour nous convaincre. Le gentil est justement trop gentillet, je m’attendais à de la vraie castagne avec un gabarit comme le sien, bah non, rien de transcendant. Le summum de la connerie fut cette idée pourrie de lui mettre une arbalète entre les mains, ridicule.

Commentaire » | Action

Le bonheur de pierre

21
juillet

Synopsis :

Pierre, professeur de physique quantique, hérite d’une auberge au Canada. Il quitte Paris avec sa fille Catherine pour un petit village du Québec. Michel, le maire du village, qui aimerait garder l’auberge pour lui, va mener une vie d’enfer à Pierre et sa fille, venus chercher le bonheur à Sainte-Simone-du-Nord.

Mon commentaire :

Sans vouloir être méchant et trop gratuit, Pierre Richard a perdu de sa superbe en terme de gags. Il n’a plus l’aura d’antan et les quelques piteuses blagues qui nous sort sont très moyennes pour ne pas dire pitoyables. La mise en boite fut facile à mon avis, des décors identiques, des personnages ultra-stéréotypés et des situations qui ont de « burlesques » que le nom. Bref, rien de bien génial pour ces deux acteurs bien connus de chez nous mais qui ne font pas de miracle d’un scénario moyen de gamme.

Commentaire » | Comédie

Gardiens de l’ordre

17
juin

Synopsis :

Lors d’une ronde de nuit qui tourne mal, Simon et Julie, deux simples gardiens de la paix, blessent un jeune cadre qui a abattu sans raison un de leurs coéquipiers. Accusés à tort de bavure et lâchés par leur hiérarchie, ils décident de prouver leur innocence en enquêtant sur la drogue responsable du coup de folie de leur agresseur.

Mon commentaire :

Pas de quoi s’émerveiller devant ce film, lent, sans vie avec des acteurs très moyens. Le suspense est pauvre et n’arrive pas à nous accrocher. Les méchants sont convaincants mais la globalité est vraiment trop mauvaise. Rien à dire de plus à part peut-être, vous dire de ne pas le voir.

Commentaire » | Action

Retour en haut