Tag: 10/20


American pie 6

5
mai

Synopsis :

Largué par sa petite amie, partie avec son meilleur ami, Erik Stifler effectue son entrée à l’université, lieu visité un an plutôt pour « Le kilomètre à poil ». Il y retrouve son cousin Dwight Stifler qui souhaite l’accueillir, lui et ses nouveaux amis’ dans la confrérie des « Beta House ». Mais pour cela, ils doivent d’abord réussir un tableau de missions des plus sexys et des plus loufoques. Sans compter sur la guerre entre « Beta House » et « Geeks » qui se prépare….

Mon commentaire :

Et de 6, si les producteurs continuent d’investir, c’est que cela doit rapporter de l’argent. On retrouve le même « stifler », à croire qu’ils ont quand même retenu la leçon du dernier opus minable car il est ici bien déjanté et assez proche de l’unique « stifler » irremplaçable des trois premiers épisodes. Vous pourrez voir un nombre incalculable de paires de seins, toutes aussi jolies les unes que les autres. Sinon, c’est assez marrant mais pas hilarant.

Commentaire » | Comédie

Wolfman

29
mars

Synopsis :

Lawrence Talbot est un aristocrate torturé que la disparition de son frère force à revenir au domaine familial. Contraint de se rapprocher à nouveau de son père, Talbot se lance à la recherche de son frère…et se découvre une terrible destinée.
L’enfance de Lawrence Talbot prit fin à la mort de sa mère. Ayant quitté le paisible hameau de Blackmoor, il a passé plusieurs décennies à essayer d’oublier. Mais, sous les suppliques de la fiancée de son frère, Gwen Conliffe, il revient à Blackmoor pour l’aider à retrouver l’homme qu’elle aime. Il y apprend qu’une créature brutale et assoiffée de sang s’affère à décimer les villageois et que Aberline, un inspecteur soupçonneux de Scotland Yard, est là pour mener l’enquête.

Mon commentaire :

Plonger dans l’ambiance feutrée du manoir d’un loup-garou. J’ai regardé ce film sans réel intérêt, le changement de l’homme en loup-garou et vice-et-versa est pas mal, j’ai bien aimé les costumes aussi. Malheureusement, il n’y a pas eu la petite étincelle qui fait que ce film est exceptionnel à mes yeux, c’est de l’action et un peu d’histoire, pas mieux.

Commentaire » | Horreur

Une famille très moderne

27
mars

Synopsis :

Kassie est une new-yorkaise célibataire, intelligente et dynamique. En dépit des avertissements de son meilleur ami, le sympathique mais légèrement névrosé Wally, elle décide qu’il est grand temps d’avoir un enfant – et cela même si aucun père n’est présent à l’horizon car elle a déjà sélectionné le donneur idéal : le charmant Roland. Alors que Kassie organise une grande soirée pour fêter sa future insémination, un Wally complètement ivre, va procéder à un échange de dernière minute qui va mettre à mal l’organisation parfaite de la future maman. Le lendemain, alors qu’il est victime d’une gueule de bois carabinée, Wally a tout oublié. Sept ans plus tard, lorsque Kassie revient à New York avec son fils, Wally va réaliser qu’il y a une troublante ressemblance entre le petit garçon et lui.

Mon commentaire :

Il ne faut pas en faire de trop ! Les comédies Américaines pullulent aux cinémas, sans grand intérêt pour le spectateur qui se lasse de ces histoires identiques et sans fond. On devine à l’avance le dénouement même si quelques rebondissements créent de fausses pistes. Les acteurs sont moyens et ne nous font pas vibrer pour leur histoire, rien de transcendant donc.

Commentaire » | Comédie

Océans

25
mars

Synopsis :

Filer à 10 nœuds au cœur d’un banc de thons en chasse, accompagner les dauphins dans leurs folles cavalcades, nager avec le grand requin blanc épaule contre nageoire… Le film Océans c’est être poisson parmi les poissons. Après Himalaya et Le Peuple migrateur, Jacques Perrin nous entraîne, avec des moyens de tournage inédits, des banquises polaires aux tropiques, au cœur des océans et de ses tempêtes pour nous faire redécouvrir les créatures marines connues, méconnues, ignorées. Océans s’interroge sur l’empreinte que l’homme impose à la vie sauvage et répond par l’image et l’émotion à la question :  » L’Océan ? C’est quoi l’Océan ?  »

Mon commentaire :

Alors c’est sûr, c’est super beau, magnifique et les techniques pour filmer de pareilles angles sont exceptionnelles, sauf que … ça manque un petit quelque chose concernant l’explication. Les paysages et les animaux remplissent bien l’écran, je ne demande pas de discours moralisateur non plus, mais la beauté pour la beauté, au bout d’une heure ça devient chiant. Un film à voir pour s’endormir et faire de beaux rêves.

Commentaire » | Comédie

The roommate

2
novembre

Synopsis :

Sara, une étudiante, voit sa vie basculer dans l’horreur avec l’arrivée de Rebecca, sa nouvelle colocatrice.

Mon commentaire :

On sent bien que la moutarde monte petit à petit, que le suspense est censé vous stressé. Mais malgré avoir perçu cet effort du réalisateur, je me demandais plutôt quand est-ce que ça allait dégénéré et passé à la vitesse supérieure. 10 minutes, c’est le temps où j’ai complètement apprécié le film, le dénouement cartonne et le crêpage de chinions est réussi.

Commentaire » | Action

Blindés

23
septembre

Synopsis :

Après la mort de ses parents, Ty rentre d’Irak où il était soldat pour s’occuper de son petit frère. Pour faire face aux factures, il accepte de travailler comme convoyeur de fonds pour la société qui employait son père. Au dernier jour de sa période d’essai, Ty se voit proposer par Cochrane, son chef d’équipe, de voler les 42 millions de dollars qu’ils doivent bientôt transporter.

Mon commentaire :

Je veux de la castagne et de l’originalité, s’il vous plaît ? Loupé, le scénario est presque prévisible et mon Jean Reno préféré est un pauvre acolite bien peu sollicité dans cette production Américaine. « Le convoyeur » avec Albert Dupontel fut bien plus surprenant, l’action de celui-ci est pauvre et vous sentez la fin arrivée à grand renfort de mini-rebondissements pas très convaincants.

Commentaire » | Action

Linewatch

20
septembre

Synopsis :

Michael Dixon a fuit Los Angeles pour échapper au gang auquel il appartenait. Il est aujourd’hui garde-frontière. Son neveu, « Little Boy », rejoint le gang et y trouve une nouvelle figure de père. Mais lorsqu’une rencontre fortuite mène le gang à Nixon, cet agent est forcé de prendre des mesures extrêmes pour protéger sa famille.

Mon commentaire :

J’aime bien Cuba Gooding Jr., en général, mais ici l’histoire est tirée par les cheveux, il y a d’énorme lenteur. Les scènes d’action rattrapent un peu la catastrophe scénaristique sans pour autant en faire un chef d’œuvre. Il y a bien mieux à voir comme thriller/policier, éviter de perdre votre temps avec celui-ci.

Commentaire » | Action

Hors de contrôle

17
septembre

Synopsis :

Thomas Craven est un inspecteur vétéran de la brigade criminelle de Boston. Il élève seul sa fille de vingt-cinq ans. Lorsque celle-ci est retrouvée assassinée sur les marches de sa propre maison, personne n’a de doute : c’est lui qui était visé. Pour découvrir qui a tué sa fille, l’inspecteur Craven va devoir s’aventurer dans les milieux troubles où les affaires côtoient la politique. Il va aussi devoir découvrir les secrets de celle qu’il croyait connaître.

Mon commentaire :

J’aime bien Mel Gibson, je n’aime pas tous les films qu’il a fait mais j’aime bien le personnage et sa façon d’être. On est accroché dès le début, faites attention, cela surprend même. Passé ce moment, il ne se passe pas grand chose quand même. Vous essayez de prendre part à l’enquête mais on vous donne tellement de fausses pistes que vous finissez par vous perdre, je m’y suis perdu !

Commentaire » | Action

Kiss & kill

24
août

Synopsis :

Alors que Jen Kornfeldt, en vacances sur la Côte d’Azur, se remet à peine d’une rupture, elle fait la connaissance de l’homme de ses rêves, le beau Spencer Aimes. Trois ans après cette rencontre, Spencer et Jen sont de jeunes mariés heureux à la vie paisible. Mais tout bascule le jour où un mystérieux tueur cherche à éliminer Spencer. Jen découvre alors que son mari est agent secret, un détail qu’il n’avait jamais pris la peine de mentionner. Les attaques contre le couple se multiplient, et ils comprennent que la tête de Spencer est mise à prix…

Mon commentaire :

Prenez deux acteurs Américains connus et qui buzzent, qui sont à la pointe des réseaux sociaux et qui sont pas trop moches et appelez-ça « Kiss & Kill ». Saupoudrez avec des armes, de belles voitures et de vrais gros méchant, le résultat est un film plutôt plaisant jusqu’à un moment fatidique qui m’a énervé au point de me désintéresser totalement de la suite. Une scène de cascade ridicule au vu du budget alloué, c’est une honte aujourd’hui d’avoir des effets spéciaux aussi nul.

Commentaire » | Comédie

Le vilain

13
avril

Synopsis :

Un braqueur de banques, le Vilain, revient après 20 ans d’absence se cacher chez sa mère Maniette. Elle est naïve et bigote, c’est la planque parfaite. Mais celle-ci découvre à cette occasion la vraie nature de son fils et décide de le remettre dans le  » droit chemin « . S’ensuit un duel aussi burlesque qu’impitoyable entre mère et fils.

Mon commentaire :

C’est mon grand défaut, lorsque j’aime bien les acteurs dont font partie le film que je souhaite visionner, j’en attends toujours trop, notamment ici Albert Dupontel qui m’a ravis plus d’une fois. Alors je ne dirais pas que je n’ai pas ris, bien sûr que ma gorge s’est enflammée mais les passages à vide m’ont laissé un arrière goût amer. Quelques bonnes scènes mais l’idée est à mon avis trop fine pour en faire tout un film.

Commentaire » | Comédie

Retour en haut