Tag: 18/20


Die hard -5- Belle journée pour mourir

10
novembre

Die hard 5

Synopsis :

Bruce Willis est de retour dans son rôle le plus mythique : John McClane, le « vrai héros » par excellence, qui a le talent et la trempe de celui qui résiste jusqu’au bout. Cette fois-ci, le flic qui ne fait pas dans la demi-mesure, est vraiment au mauvais endroit au mauvais moment après s’être rendu à Moscou pour aider son fils Jack, qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter.

Mon commentaire :

Plus d’une personne nous parlerons de la succession de Bruce Willis aka John McClane, s’il était besoin de le présenter; moi j’ai vu un très bon film d’action avec deux bon acteurs, point ! Pas de fioritures, un nombre incalculable de voitures mise en morceaux, de cascades ahurissantes et de blagues potaches arrivant pile au bon moment pour soulager la tension des coups de feux. Ce fut long, ce fut bon, et j’ai hâte que cela recommence. Comme dirait ma grand-mère : on en fait plus des comme ça !!!

Commentaire » | Action

Le prénom

16
octobre

Le prénom

Synopsis :

Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale… Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.

Mon commentaire :

Aussi anodin que cela puisse paraitre, le choix d’un prénom se révèle très important. C’est d’ailleurs ce que le réalisateur nous fait comprendre en nous transportant dans des univers bien différents, dont les thèmes s’enchaînent sans fausses notes. Tous les personnages, et je dis bien TOUS les personnages sont exceptionnels; et pourtant, certains n’ont quasiment pas de dialogue, mais le moment et l’intensité du message font des merveilles. Vous allez rire, pleurer et peut-être même être indigné, mais à la fin, vous allez avoir un grand sourire au visage, signe d’une très bonne comédie et d’un bon moment passé ensemble.

Commentaire » | Comédie

Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?

14
août

Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?

Synopsis :

Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt « vieille France ». Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d’ouverture d’esprit…Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois. Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique.

Mon commentaire :

Ne ratez surtout pas le début, sous peine d’être un peu à la ramasse pendant le film. Car dès les premières secondes, vous esquissez un sourire, une fois que le rire, que dis-je; le fou rire est lancé, vous ne pouvez plus vous arrêter. L’humour est piquant mais jamais blessant, pourtant le thème et les personnages volontairement stéréotypés était casse-gueule. Le réalisateur a su « marié » (oui je sais, référence pourri …) les différentes cultures sans jamais favoriser l’une d’entre elles. En les confrontant les unes aux autres, vous avez la dimension des religions majoritairement présentes en France. Un excellent film à conseiller tout autour de vous.

Commentaire » | Comédie

Sucker punch

7
août

Sucker punchSynopsis :

Fermez les yeux. Libérez-vous l’esprit. Rien ne vous prépare à ce qui va suivre. Bienvenue dans l’imaginaire débordant d’une jeune fille dont les rêves sont la seule échappatoire à sa vie cauchemardesque. S’affranchissant des contraintes de temps et d’espace, elle est libre d’aller là où l’entraîne son imagination, jusqu’à brouiller la frontière entre réalité et fantasme.

Mon commentaire :

J’en ai pris plein la tête ! Les extraits que j’avais pu voir m’annonçais un film haut en couleur et je ne fus pas déçu. Les images sont magnifiques et cette Babydoll vous mène par le bout du nez jusqu’au plus profond de son imagination. Les passages d’un monde à l’autre sont très perturbants mais font grimper le niveau du film crescendo jusqu’à la fin en apothéose. Un vrai délice à regarder sans à priori et par pur plaisir.

Commentaire » | Action

Jappeloup

21
mars

JappeloupSynopsis :

Au début des années 80, abandonnant une carrière d’avocat prometteuse, Pierre Durand se consacre corps et âme à sa passion, le saut d’obstacle. Soutenu par son père, il mise tout sur un jeune cheval auquel personne ne croit vraiment : Jappeloup. Trop petit, trop caractériel, trop imprévisible, il a de nombreux défauts mais une détente et des aptitudes remarquables. De compétition en compétition, le duo progresse et s’impose dans le monde de l’équitation. Mais les JO de Los Angeles sont un terrible échec et Pierre prend alors conscience de ses faiblesses. Avec l’aide de Nadia, sa femme, et de Raphaëlle, la groom du cheval, Pierre va regagner la confiance de Jappeloup et construire une relation qui va les mener aux JO de Séoul en 1988.

Mon commentaire :

La plupart d’entre vous pense qu’il faut nécessairement aimer voir des compétitions de chevaux pour aller voir ce film, moi je leurs réponds que l’essentiel n’est pas dans les images de compétitions. Le réalisateur a très bien su gérer les différentes facettes du cavalier pour ne pas alourdir le déroulement du film. Ici, il y a de la place pour tout le monde, les scènes proche du cheval sont magnifiques et le jeu de Guillaume CANET est tout simplement prodigieux. Celui qui ne verse pas sa ses larmichette n’a pas de cœur. Une vrai séance de bonheur, la fin est d’une intensité telle que vous ne pourrez vous retenir de pleurer, magnifique je vous dis, magnifique …

Commentaire » | Action

Super 8

24
janvier

Super 8

Synopsis :

Été 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu’ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d’une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Ils ne tardent pas à comprendre qu’il ne s’agit pas d’un accident. Peu après, des disparitions étonnantes et des événements inexplicables se produisent en ville, et la police tente de découvrir la vérité… Une vérité qu’aucun d’entre eux n’aurait pu imaginer.

Mon commentaire :

Y a pas à dire, J.J. Abrams est un super réalisateur, tout ce qu’il touche devient de l’or, j’exagère juste un peu. On vous fait miroiter pendant toute la durée du film, on suscite la curiosité, j’en suis même arrivé à penser que toute cette mascarade n’était qu’une grosse blague, et en fait non. Les gosses sont ahurissants de justesse dont la jeune fille qui est exceptionnelle. Si vous n’êtes pas fan de science-fiction, vous devrez normalement adoré cette aventure hors-norme quand même.

Commentaire » | Action

I spit on your grave

22
janvier

I spit on your grave

Synopsis :

Jennifer, jeune et jolie écrivain, s’isole dans un chalet pour y écrire son nouveau roman. Elle qui s’attendait à une retraite tranquille, se retrouve violée et torturée par un groupe d’individus complètement tordus qui empestent la cruauté et la perversité. Abusée par chacun d’entre eux, laissée pour morte, elle se livrera à une vengeance sans pitié.

Mon commentaire :

Rare sont les films où j’ai eu envie de vomir et même failli vomir. L’histoire est découpée en deux parties, avant et après le viol de la femme. J’avoue que la première m’a dérangé mais il est essentiel de regarder ce qu’ils lui font afin de mieux comprendre la détermination pour la seconde partie. Et quel seconde partie, digne des grandes scènes de tortures de Jigsaw, à chaque personne, elle réserve un traitement spécial, vraiment fabuleusement intelligent et horrible à la fois.

Commentaire » | Horreur

Drive

23
décembre

Drive

Synopsis :

Un jeune homme solitaire, « The Driver », conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Ultra professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant – et au volant, il est le meilleur ! Shannon, le manager qui lui décroche tous ses contrats, propose à Bernie Rose, un malfrat notoire, d’investir dans un véhicule pour que son poulain puisse affronter les circuits de stock-car professionnels. Celui-ci accepte mais impose son associé, Nino, dans le projet. C’est alors que la route du pilote croise celle d’Irene et de son jeune fils. Pour la première fois de sa vie, il n’est plus seul.

Mon commentaire :

Brutal, sanglant, violent et tellement passionnant, ce film m’a réservé beaucoup de surprise. Si vous pensiez voir que des courses poursuites haletantes à chaque coin de rue, comme je le croyais au début, vous allez être déçu, mais ce n’est pas le plus important car l’histoire et les plans du réalisateur sont tous magnifiques et parfaits. J’ai été subjugué par le jeu de Ryan Gosling, tantôt tendre avec Irène, tantôt joyeux, il peux se transformer en un instant en une féroce machine à tuer. Ce film est un vrai chef d’œuvre.

Commentaire » | Action

Harry potter – 8 – Et les reliques de la mort (Partie 2)

6
décembre

Synopsis :

Dans la 2e Partie de cet épisode final, le combat entre les puissances du bien et du mal de l’univers des sorciers se transforme en guerre sans merci. Les enjeux n’ont jamais été si considérables et personne n’est en sécurité. Mais c’est Harry Potter qui peut être appelé pour l’ultime sacrifice alors que se rapproche l’ultime épreuve de force avec Voldemort.

Mon commentaire :

Après une première partie décevante, je m’attendais à beaucoup mieux pour cette deuxième partie et je ne fus pas déçu. « Ça envoi » comme on dit ! Nous revenons à l’école de Poudlard et retrouvons Severus Rogue, inexistant dans la première partie. Sans parler de l’action qui est très présente, le suspense est prenant et les différents rebondissements vous tiennes en haleine. Même au plus profond du trou, Harry ne cesse de m’étonner et de rebondir face à son ennemi de toujours : qui vous savez ! La fin est magnifique et clôture joliment cette épopée avec son univers bizarre et attachant à la fois.

Commentaire » | Action

Thérapie de couples

11
novembre

Synopsis :

Quatre couples d’amis du Midwest embarquent pour une croisière très spéciale sur une île paradisiaque du Pacifique Sud. Le couple à l’origine du voyage a décidé de se rendre à l’Eden, une station balnéaire de luxe, comme dernier recours pour sauver leur mariage. Les trois autres s’apprêtent à profiter des multiples trésors qu’offre ce petit coin de paradis : mer turquoise, plage de sable blanc, jet-ski, spa dernière tendance, etc. Mais ils vont vite se rendre compte que leur participation au programme très original de thérapie de couples que propose l’Eden n’a rien d’optionnel. Soudain, leurs vacances au tarif de groupe ne semblent plus une si bonne affaire que ça.

Mon commentaire :

Une vraie tranche de rigolade en perspective. Que dire de plus à part que dès le début on vous met à l’aise, les moqueries et les vannes fusent de tous les côtés. Ils essaient bien de sauver leurs couples mais le plus important pour nous est de voir la compétition qui règne et les thérapeutes en face, oh mon dieu que c’est bon. J’en ai encore mal aux zygomatiques tellement je me suis fendu la poire, une bonne comédie à savourer entre amis.

Commentaire » | Comédie

Retour en haut