Tag: 2010


Moi, moche et méchant

22
janvier

Moi, moche et méchant

Synopsis :

Dans un charmant quartier résidentiel délimité par des clôtures de bois blanc et orné de rosiers fleurissants se dresse une bâtisse noire entourée d’une pelouse en friche. Cette façade sinistre cache un secret : Gru, un méchant vilain, entouré d’une myriade de sous-fifres et armé jusqu’aux dents, qui, à l’insu du voisinage, complote le plus gros casse de tous les temps : voler la lune (Oui, la lune !).

Mon commentaire :

Vu le titre, je me demandais à quel sauce les spectateurs allaient être manger, je voyais mal comment rire d’un grand méchant comme Gru. En fait, dès les premières minutes, vous comprenez que vous n’allez pas regretter d’avoir voulu voir cette animation. Les petites bestioles jaunes sont à mourir de rire, un peu à la façon des lapins crétins, ils arrivent à se mettre dans des situations périlleuses, mais qui finissent toujours bien, ou pas !

Commentaire » | Comédie

Fair game

19
janvier

Fair game

Synopsis :

Valerie Plame, agent de la CIA au département chargé de la non-prolifération des armes, dirige secrètement une enquête sur l’existence potentielle d’armes de destruction massive en Iraq. Son mari, le diplomate Joe Wilson, se voit confier la mission d’apporter les preuves d’une supposée vente d’uranium enrichi en provenance du Niger. Mais lorsque l’administration Bush ignore ses conclusions pour justifier le déclenchement de la guerre, Joe Wilson réagit via un éditorial dans le New York Times déclenchant ainsi la polémique. Peu après, la véritable identité de Valerie Plame est révélée par un célèbre journaliste de Washington. Avec sa couverture réduite à néant et ses contacts à l’étranger en danger de mort, Valerie voit s’effondrer sa carrière et sa vie privée.

Mon commentaire :

La belle bande d’enfoiré de politiciens, pourris jusqu’à l’os et juste bon à s’engraisser sur le dos des autres, quitte à bousiller la vie d’une famille, non pas au nom de la sécurité mais juste pour garder leurs privilèges. Le retournement de situation est assez vif et m’a surpris, je ne l’ai pas vu arrivé. La suite est une belle forme de bravoure et d’héroïsme, chapeau madame, il fallait être très forte pour supporter tout cela. Un super film, enlever juste le film plastique du patriotisme ambiant et vous vous régalerez.

Commentaire » | Action

Monsters

19
janvier

Monsters

Synopsis :

Une sonde de la NASA s’écrase dans la jungle mexicaine, libérant sur terre des particules d’une forme de vie extra-terrestre. Six ans plus tard, le Mexique et le Costa-Rica sont devenus des zones de guerre désertées par les populations locales, mises en quarantaine et peuplées de créatures monstrueuses. Un photographe est chargé d’escorter une jeune femme à travers cette zone dévastée. Seuls sur la route, ils vont tenter de rejoindre la frontière américaine.

Mon commentaire :

Quoi, un monstre ? où ça ? où ça ? Bah oui, il vaut mieux vous le dire tout de suite, vous ne verrez pas grand chose de ces monstres. A notre époque contemporaine, il y a des fois où il faut suggérer (Cloverfield –> raté) et des fois où il faut montrer (Alien –> évidemment), ici on vous suggère tellement que vous pensez que c’est juste un film de psychopathes et qu’il n’y a rien du tout en fait, c’est réellement ce que j’ai pensé avant de voir la fin qui ne sauve rien du tout.

Commentaire » | Horreur

Dog pound

16
janvier

Dog pound

Synopsis :

Davis, 16 ans, trafic de stupéfiants.
Angel, 15 ans, vol de voiture avec violence.
Butch, 17 ans, agression sur un officier de probation.
Une même sentence : la prison pour délinquants juvéniles d’Enola Vale.
Arrivés au centre de détention, ils devront choisir leur camp, victime ou bourreau.

Mon commentaire :

Attention, ce film est destiné à un public avertit de part son caractère violent. Difficile de réinsérer ces délinquants dans la société surtout quand, une fois qu’ils sont passés par la case prison, ils en ressortent encore plus violent et complètement déconnectés du monde réel. Des scènes émouvantes ont été disséminé dans l’action et quelque soit les raisons de leurs emprisonnements, vous aurez de la sympathie pour ces jeunes gens paumés.

Commentaire » | Action

Raiponce

14
janvier

Raiponce

Synopsis :

Lorsque Flynn Rider, le bandit le plus recherché du royaume, se réfugie dans une mystérieuse tour, il se retrouve pris en otage par Raiponce, une belle et téméraire jeune fille à l’impressionnante chevelure de 20 mètres de long, gardée prisonnière par Mère Gothel. L’étonnante geôlière de Flynn cherche un moyen de sortir de cette tour où elle est enfermée depuis des années. Elle passe alors un accord avec le séduisant brigand… C’est le début d’une aventure délirante bourrée d’action, d’humour et d’émotion, au cours de laquelle l’improbable duo va rencontrer un cheval super-flic, un caméléon à l’instinct de protection sur-développé, et une drôle de bande de malfaiteurs.

Mon commentaire :

Mise à part les interludes chantants, le film m’a énormément plu. Le ton enfantin de l’histoire associé aux couleurs vives plairont à nos bambins, aux adultes aussi mais dans une moindre mesure. On voit arriver les dénouements à des kilomètres, certes il faut que cela reste accessible aux plus jeunes mais ils ne doivent pas les prendre pour des nénuphars non plus ! Disney peut-être mais pas obligatoirement dénué de sens.

Commentaire » | Comédie

Unstoppable

11
janvier

Unstoppable

Synopsis :

Un ingénieur et un chauffeur vivent une véritable course contre la montre. Les deux hommes tentent de stopper un train qui transporte des produits toxiques avant que celui-ci ne déraille et répande une flaque toxique qui décimera la ville complète.

Mon commentaire :

Ils sont forts, faire se balader un gros train MEGA dangereux à travers une grande ville, balèze ! Non mais sans être ironique, on vous met la pression quasiment dès le début et on ne vous lâche plus jusqu’au dénouement de l’action. Même si une fin heureuse est pressentie et qu’il y a des gens intelligents qui savent réagir à ce genre de situation, vous vous demandez si tout cela va bien se terminer.

Commentaire » | Action

The town

29
décembre

The town

Synopsis :

Doug MacRay est un criminel impénitent, le leader de facto d’une impitoyable bande de braqueurs de banque qui s’ennorgueillit de voler à leur gré sans se faire prendre. Sans attaches particulières, Doug ne craint jamais la perte d’un être cher. Mais tout va changer le jour où, lors du dernier casse de la bande, ils prennent en otage la directrice de la banque, Claire Keesey.

Mon commentaire :

Lorsque Ben Affleck est à la réalisation, vous passerez obligatoirement un bon moment car il sait mettre les acteurs en perspective et les dirige afin de tirer le meilleur d’eux-mêmes. Les braqueurs sont très astucieux et l’opposition face aux policiers m’a prise à la gorge, je ne voyais pas comment ils pouvaient s’en sortir vivant ! Un grand chef d’œuvre qui restera gravé dans ma mémoire.

Commentaire » | Action

Centurion

28
décembre

Centurion

Synopsis :

117 après Jésus-Christ : l’Empire Romain règne sur tout l’Occident. Pourtant, aux confins glacés du nord de l’Angleterre, l’armée romaine se heurte à la tribu des Pictes, des barbares sanguinaires qui maîtrisent parfaitement l’environnement. Afin d’éradiquer la menace, le gouverneur local fait appel à la légendaire 9ème légion du Général Titus Virilus, le bataillon d’élite de l’Empire. Mais, contre toute attente, la cohorte se fait massacrer au cours d’une terrible embuscade et le Général est fait prisonnier. Seul le Centurion Marcus Dias et quelques survivants échappent miraculeusement au carnage. Au lieu de battre en retraite, ces guerriers solitaires décident de tenter l’impossible : s’enfoncer en territoire ennemi pour délivrer Virilus.

Mon commentaire :

Vous ne serez pas surpris de constater que les Romains sont majoritairement présentés comme invincible, civilisé et structuré. Sauf que vous allez découvrir une autre facette de cette armée, et plus spécifiquement des rescapés qui vont braver un ennemi bien supérieur. Il n’y a plus que le courage et l’intelligence qui pourra les sauver, ce qui nous donne des combats à pied et à cheval fantastiques visuellement. Une grande aventure qui se regarde dans le noir avec une boisson et des popcorns.

Commentaire » | Action

Takers

27
décembre

Takers

Synopsis :

Amis de longue date, Gordon Jennings, John Rahway, A.J. et les frères Attica vivent dans le luxe. Voitures de sport, costumes chic et femmes superbes : l’argent coule à flots. Leur secret ? Des braquages de banque ultra sophistiqués. Un seul par an, d’une extraordinaire audace et réglé dans les moindres détails. Mais leur dernier exploit a précipité l’inspecteur Jack Welles à leurs trousses. Flic de la vieille école, il a tout sacrifié à son job – femme, enfant et vie privée – et il s’est juré de les coincer avant leur prochain coup. C’est alors que Ghost, un ancien complice de la petite bande, refait surface après un séjour en prison et leur propose le casse du siècle, celui qui leur permettra de raccrocher définitivement.

Mon commentaire :

Dès la première note de musique du générique, je sens que ça va me plaire. Dans la plupart des films, la musique a une part importante dans le rythme mais il ne faut pas en trop en abuser. Et ce n’est pas le cas ici, elle est clairement parsemée et grandit les scènes. Un seul regret sur la façon de filmer, c’est une des plus grosses scènes d’action qui est terni d’un fond musicale mais sans le son des armes à feu. Alors certes, une partie est au ralentit mais avec les fusils à pompes, cela aurait donner du cachet aux plumes qui se baladent dans l’appartement.

Commentaire » | Action

Hors-la-loi

6
décembre

Synopsis :

Chassés de leur terre algérienne, trois frères et leur mère sont séparés. Messaoud s’engage en Indochine. A Paris, Abdelkader prend la tête du mouvement pour l’Indépendance de l’Algérie et Saïd fait fortune dans les bouges et les clubs de boxe de Pigalle. Leur destin, scellé autour de l’amour d’une mère, se mêlera inexorablement à celui d’une nation en lutte pour sa liberté.

Mon commentaire :

Mais c’est pas possible de filmer comme ça, c’est intolérable franchement ! Je m’explique, il y a trois frères donc trois histoires qui au départ sont assez séparés mais qui se réunissent, procédé très connu; sur fond de guerre d’Algérie avec un point de vue de la métropole française. Pourquoi avoir fait autant de sauts dans le temps et ne pas se concentrer sur une partie bien spécifique ? Je n’ai jamais réussi à m’accrocher à l’histoire, sans compter qu’il y a des bonds qui nous sont suggérés et non affichés, du coup vous essayez de vous situez continuellement dans le temps mais vous perdez le fil et ne tenez plus compte de l’histoire qui se trame entre ces trois frères tiraillés par l’histoire du peuple Algérien.

Commentaire » | Action

Retour en haut