Tag: 2011


Scream 4

19
février

Scream 4

Synopsis :

10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sidney Prescott est parvenue à tourner la page mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill ainsi qu’avec le duo de choc Dewey et Gale seront de courtes durées : Ghostface est de retour mais cette fois-ci les règles vont changer.

Mon commentaire :

Autant vous dire tout de suite que j’attendais le retour de « Scream » avec impatience. Le côté humoristique incorporé dans un film d’horreur me manquait. Pour ce quatrième volet, j’aurai préféré une nouvelle histoire, enlevez les personnages qui semblent dépasser et qui ont indéniablement vieilli. Cela reste un très bon film, le meilleur étant ce bon vieux « ghost-face ».

Commentaire » | Horreur

Easy money

29
décembre

Easy money

Synopsis :

Stockholm la noire où la Blanche règne en maître. JW est un étudiant en École de Commerce brillant, ambitieux et fauché qui s’aventure dans le milieu du crime organisé. Jorge, dealer en cavale, fuit la police et la mafia yougoslave mais avant de prendre le large une bonne fois pour toutes, il veut faire un dernier coup: importer une grosse quantité de cocaïne. Mrado, tueur à gages, est chargé de pister Jorge.

Mon commentaire :

Le scénario me parraissait prometteur, les acteurs ne sont pas connus mais je me suis dis qu’une bonne surprise ne ferait pas de mal. Malheureusement pour moi, rien n’était à la hauteur de mes moindres espérances. Tout fout le camp dans ce film, l’acteur principal part en « cacahuète », ça part dans tous les sens et je ne comprends toujours pas la finalité. Pour résumé, un film a laissé croupir sur les étagères.

Commentaire » | Action

Shame

11
novembre

Shame

Synopsis :

Le film aborde de manière très frontale la question d’une addiction sexuelle, celle de Brandon, trentenaire new-yorkais, vivant seul et travaillant beaucoup. Quand sa sœur Sissy arrive sans prévenir à New York et s’installe dans son appartement, Brandon aura de plus en plus de mal à dissimuler sa vraie vie.

Mon commentaire :

Honte ! Honte à vous scénaristes ! Honte à toi le réalisateur ! Honte à tous ceux qui ont cautionné ce film qui n’a aucune prétention, aucun charisme, aucune utilité, à part me faire perdre du temps. Il ne se passe rien, et c’est déjà trop de dire cela. Je ne perdrais pas plus de temps et vous conseillerez de passer votre chemin pour aller voir autre chose.

Commentaire » | Action

Die hard -5- Belle journée pour mourir

10
novembre

Die hard 5

Synopsis :

Bruce Willis est de retour dans son rôle le plus mythique : John McClane, le « vrai héros » par excellence, qui a le talent et la trempe de celui qui résiste jusqu’au bout. Cette fois-ci, le flic qui ne fait pas dans la demi-mesure, est vraiment au mauvais endroit au mauvais moment après s’être rendu à Moscou pour aider son fils Jack, qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter.

Mon commentaire :

Plus d’une personne nous parlerons de la succession de Bruce Willis aka John McClane, s’il était besoin de le présenter; moi j’ai vu un très bon film d’action avec deux bon acteurs, point ! Pas de fioritures, un nombre incalculable de voitures mise en morceaux, de cascades ahurissantes et de blagues potaches arrivant pile au bon moment pour soulager la tension des coups de feux. Ce fut long, ce fut bon, et j’ai hâte que cela recommence. Comme dirait ma grand-mère : on en fait plus des comme ça !!!

Commentaire » | Action

Low cost

25
mai

Low cost

Synopsis :

Excédés par une attente de 8 heures dans un avion dont la clim est en panne, les passagers du vol Low Cost Djerba-Beauvais sont prêts à tout pour rentrer chez eux. Même à décoller sans le pilote.

Mon commentaire :

Une comédie franchouillarde qui ne casse pas des briques. Malgré un Gérard DARMON parfait, comme d’habitude, il n’arrive pas  à relever le niveau des nombreux personnages, dont certains inutiles. Certes, on sent bien que les stéréotypes sont poussés au maximum, notamment pour le rôle de Jean-Paul ROUVE que j’ai trouvé très décevant, mais à trop vouloir en faire des tonnes, on n’obtient plus aucune cohérence.

Commentaire » | Comédie

Carnage

25
avril

Carnage

Synopsis :

Dans un jardin public, deux enfants de 11 ans se bagarrent et se blessent. Les parents de la « victime » demandent à s’expliquer avec les parents du « coupable ». Rapidement, les échanges cordiaux cèdent le pas à l’affrontement. Où s’arrêtera le carnage ?

Mon commentaire :

Je me faisais une joie de voir ce film, casting resserré et de qualité, réalisateur renommé, si avec tout ça on n’arrive pas à passer un bon moment, « mince alors » comme dirait ma grand-mère. Et ma grand-mère se serait trompée car malgré tout cela, l’ambiance théatre, confiné et les sorties/entrées répétés et mal filmés, m’ont déçu. Il n’en reste pas moins que le stress monte très vite et les petites phrases assassines sont un vrai régal. La fin m’a aussi déçu car on sent bien que l’appartement était trop petit pour clore correctement cette comédie.

Commentaire » | Comédie

M. Popper et ses pingouins

21
avril

M. Popper et ses pingouins

Synopsis :

Enfant, Tommy Popper attendait impatiemment les occasions de parler par radio à son père, un explorateur toujours parti aux quatre coins du monde. Des années plus tard, Popper est devenu un brillant promoteur immobilier à Manhattan. Sa réussite lui a coûté son couple : divorcé d’Amanda, il ne voit plus ses enfants qu’un week-end sur deux. M. Popper mène une vie solitaire et luxueuse dans son appartement ultramoderne de Park Avenue, et il est sur le point de devenir un des associés de la prestigieuse firme qui l’emploie. Mais lorsqu’un matin, il reçoit l’ultime cadeau de son père décédé – un pingouin vivant, sa vie bascule.

Mon commentaire :

Rien d’original dans cette nouvelle histoire, malgré la très bonne performance de Jim Carrey, le dénouement est connu par avance et ne nous surprend pas. Par contre, pendant le déroulement des différentes épreuves qu’ils lui sont données, il nous révèle une profondeur de jeu que je n’avais vu que pour le film « Le nombre 23« , et pour cela, le film vaut le coup d’être visionné.

Commentaire » | Comédie

Extract

30
novembre

Synopsis :

Comment fait-on quand on est le boss et nos employés profitent de nous pendant que notre femme nous est infidèle ?

Mon commentaire :

J’adore ce genre de comédie typiquement Américaine, complètement déjanté et parfois irréel. C’est un humour qu’il faut savoir prendre au second degré et ne pas se prendre la tête, détentez-vous et apprécier ces vannes crues et ce Jason BATEMAN en grande forme. Moi j’ai bien ri et je vous souhaite d’avoir les mêmes fous rires que moi.

Commentaire » | Comédie

La traque

28
novembre

Synopsis :

Une nuit, plusieurs cerfs se jettent inexplicablement sur la clôture électrique d’une exploitation agricole. Apercevant de profondes traces de morsures sur les cadavres des bêtes, les propriétaires de l’exploitation comprennent qu’un prédateur sévit dans les bois alentours. Décidée à le chasser, la famille d’agriculteurs s’enfonce au cœur de la forêt voisine. Stupéfaits, ils constatent que la nature environnante se meurt, ravagée par un mal inconnu. Alors que le soleil décline, des hurlements retentissent autour d’eux. Les chasseurs sont devenus les proies.

Mon commentaire :

Ce n’est pas pour dénigrer le cinéma d’horreur Français mais quand un film commence façon « Les feux de l’amour », on ne peux pas être crédible. Deuxième chose, lorsque l’on a pas de permis de chasse, on ne chasse pas tout simplement, encore moins avec un fusil à lunette et surtout lorsque l’on ne sait pas s’en servir. Tout ça pourquoi en fait, pour terminer comme un drame familiale avec très peu d’effets spéciaux qui auraient pu rendre les méchants monstres plus effrayants. Donc pour finir, c’est un mauvais film d’horreur qui mélange trop d’intrigues et nous perd dans la forêt de l’imagination des scénaristes.

Commentaire » | Horreur

The troll hunter

21
novembre

Synopsis :

Armés d’une caméra vidéo, un groupe d’étudiants norvégiens se lance à la recherche de mystérieuses créatures qui sèment la pagaille dans la région. Durant leur traque, ils vont découvrir un mystérieux braconnier surnommé le « chasseur de Trolls ».

Mon commentaire :

Si je ne m’attendais pas à grand chose de la part d’un film Norvégien, je fus tout de même agréablement surpris par le rendu de cette histoire à l’écran.  J’ai trouvé le début un peu long à se mettre en place, mais une fois avec le chasseur de Troll, vous ne pourrez plus déscotcher vos yeux de l’écran. Ce que j’ai trouvé intéressant, c’est leurs explications pour intégrer les Trolls à la vie quotidienne, tout concorde, c’est très bien trouvé. Un excellent film de Troll.

Commentaire » | Action

Retour en haut